Catégories
France

Nos conseils pour investir dans le vin

Vous souhaitez dynamiser votre épargne et vous êtes tenté par des placements exotiques. Investir dans le vin vous semble être une option rentable à long terme. Comme pour tout investissement, il est primordial de s’informer avant de placer votre argent.

Voici donc quelques conseils pour investir dans le vin tout en restant serein.

Pensez à diversifier les régions viticoles

Et oui, pour assurer vos arrières, il est nécessaire de diversifier vos placements. Corse, Jura, Alsace, Provence, Languedoc-Roussillon, Loire : chacune de ces régions comporte au moins un domaine qui intéresse les amateurs de vin. Même s’il s’agit de régions alternatives, il ne faut pas les négliger. Par exemple, le domaine de Ganevat (Jura) a connu un succès inattendu en 2020. Gardez donc un œil sur ces placements.

Misez sur les Bordeaux, les Bourgogne et les vins du Rhône

Si les régions alternatives s’avèrent intéressantes, il faut bien sur miser une bonne partie de votre épargne sur les régions traditionnelles. Composez votre fond de cave avec une majorité de pépites issues de ces trois régions. 

Quels millésimes ?

Pour qu’une bouteille de vin prenne de la valeur et effectuer une plus-value, il faut penser au millésime. C’est même l’un des facteurs les plus importants. Choisissez des millésimes de qualité qui sont également bien taillés pour la garde. En effet, investir dans le vin est un travail à long terme et pour qu’un millésime prenne de la valeur, il faut le garder au moins 8 à 10 ans dans des conditions spécifiques.

Le vin biodynamique, la nouvelle tendance

Les vins bios, biodynamiques et natures s’ancrent sur le marché viticole et c’est pourquoi il faut les inclure dans vos investissements. On voit bien que les vins de ce genre émergent au niveau des enchères. Néanmoins, le vin nature ne contient aucun soufre et exige des conditions de garde parfaites. Les vins biodynamiques connaissent un succès grandissant face à une demande qui touche tous les secteurs : l’alimentation saine. Ils s’inscrivent donc sur une demande de fond. C’est un phénomène transversal qui touche toutes les régions. En bourse, on constate d’ailleurs l’envolée des cours sur les vins du Clos Rougeard. Les vignerons Corses sont également plébiscités pour leur vin nature, comme leurs confrères du Beaujolais.

Les types de placements pour investir dans le vin

Investir dans le vin est une excellente idée. Il existe toutefois divers types de placements, c’est donc à vous d’estimer les avantages et les inconvénients afin de choisir le placement qui vous convient :

  • L’achat de bouteilles : vous pouvez constituer votre propre stock de vins, à condition d’investir dans une cave et de maintenir des conditions de garde parfaites.
  • Les caves d’investissement : vous constituez votre cave, mais il s’agit uniquement de placements financiers. Dans ce cas, vous pouvez composer votre cave vous-même, ou bien confier cette tâche à un prestataire (cave d’investissement clé en main).
  • Les fonds d’investissement : ici, pas de bouteille en vue, il s’agit uniquement d’actions en bourse (comme l’Uzès Grands Crus agréé par l’AMF).
  • Investir dans des propriétés viticoles : vous pouvez investir dans des parcelles viticoles et vos loyers pourront être reversés en argent ou en bouteilles de vin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *